Quelle méthode de stockage adopter pour vos palettes ?

Stockage et sécurité
Quelle méthode de stockage adopter pour vos palettes ?

Posted on 22Oct

Le choix de la méthode de stockage est lié aux caractéristiques du stock et impactera le choix du matériel.

Après avoir évoqué la sécurité de ce type d’installations, il sera à nouveau question de stockage dans l’Info EES. Votre choix de rayonnage à palettes dépendra de votre stock de marchandise et de la méthode de stockage adoptée.

Les différents facteurs de stockage

Quelles sont les caractéristiques de votre stock ? La nature des produits entreposés, leur taux de rotation et leur quantité influencent, tout d’abord, la méthode de stockage, puis le matériel. Les flux d’articles comme les denrées périssables suivent le système appelé FIFO (First In – First Out) ; premier entré, premier sorti. Si aucune limitation de date d’utilisation n’intervient, les palettes peuvent être gérées selon la logique LIFO (Last In – First Out) ; dernier entré, premier sorti.

Les méthodes les plus communes

Notre partenaire Provost a identifié 4 méthodes de stockage de palettes. Elles répondent aux besoins de la gestion des différentes natures de stock.

  • Le stockage dynamique : Pour les produits à un taux de rotation élevé ou à faible stock, cette méthode permet de réduire la surface de stockage utilisée. Elle est déployable avec les deux principes de gestion des flux (FIFO et LIFO).
  • Le stockage par accumulation : Pour un nombre de références limité, ce type d’entreposage est idéal pour gérer les grandes quantités.
  • Le push-back : Pour un nombre limité de références, gérées selon la logique LIFO, cette solution permet un stockage des produits par accumulation sur des chariots grâce à un fonctionnement de déplacement par poussée
  • Le stockage avec navette ou shuttle : Pour les grands volumes de référence, il s’agit d’un système automatisé à l’aide ou non de logiciels de WMS.

Formation et manutention
Transpalettes ou gerbeurs?

Posted on 15Oct

L’essentiel sur ces 2 chariots élévateurs en 2 minutes.

Ces deux types de chariot font partie de la catégorie S définie par la Suva. Ils sont considérés sans dangers particuliers et leur conduite ne requièrent pas de formation spécifique.

Le transpalette pour déplacer

Sa faible capacité de levage le destine exclusivement au transport de charges. Comme son nom l’indique, il est conçu pour le déplacement de palettes. Le transpalette se décline en de nombreux modèles: manuels, semi-électriques ou électriques. La longueur des fourches varie selon l’engin pour mieux répondre aux attentes. Des versions spécifiques comme le peseur ou la haute levée étendent encore le champ des possibilités pour s’adapter à vos besoins.

Le gerbeur pour empiler des charges

Le gerbage est l’action d’empiler ou de stocker en hauteur. Reconnaissable par son mât à fourches fixes et capable d’élever des charges jusqu’à 5m, le gerbeur est la machine phare des entrepôts! Comme le transpalette, il existe différents modèles (manuels, semi-électriques ou électrique) à choisir selon vos cadences d’utilisation.


Le remplissage centralisé

Posted on 01Oct

Les batteries nécessite d’être entretenu et en rempli en eau régulièrement. Un système de remplissage centralisé facilite cette tâche.

Un gain de temps non négligeable

Le remplissage centralisé sert à insérer de l’eau déminéralisée dans la batterie,  seulement après la charge de celle-ci, sans perte de temps et au bon niveau. Deux gestes suffisent pour remplir le dispositif: vous branchez l’accoupleur, vous ouvrez le robinet et chaque élément de la batterie se rempli séparément.

Un dispositif à entretenir

Comme toute système mécanique, il nécessite un contrôle annuel pour vérifier qu’il marche correctement. Si le remplissage est effectué avec de l’eau non déminéralisée, le calcaire peut bloquer les mécanismes. Lors d’un entretien préventif EES, nous réalisons une inspection automatiquement.


4 actions pour entretenir les batteries de vos chariots élévateurs

Posted on 29Sep

Les batteries sont essentielles au fonctionnement des chariots élévateurs. Pourquoi et comment prolonger leur durée de vie? Nos conseils pour assurer leur maintien.

Éviter des coûts supplémentaires

Les dysfonctionnements entrainés par un manque d’entretien des batteries sont fréquents. Des réparations, un temps d’immobilisation voire un remplacement du dispositif peuvent être coûteux. Recommandé, un entretien régulier des batteries permet à votre entreprise de garantir une utilisation efficace et sécurisée de vos chariots élévateurs.

Des précautions à prendre

Notre partenaire UniCarriers a identifié plusieurs actions pour une utilisation adéquate des engins en fonction de l’activité des batteries. Parmi elles, 4 ont un impact direct sur la durée de vie de votre batterie :

  1. Faire usage d’un engin chargée à plus de 20% de sa capacité: Un déchargement complet peut aboutir à l’endommagement de certains composants. Il est donc important de veiller à éviter tout risque de déchargement.
  2. Porter une attention particulière au niveau d’eau: L’eau est indispensable au fonctionnement de la machine. Par ailleurs, vous pourriez l’endommager si le repère de niveau est dépassé, car de l’eau risque d’être renversée. Il est également important de n’ajouter le liquide qu’après avoir rechargé la batterie, jamais avant.
  3. Éviter les cycles de charge rapides: Le chargement génère de la chaleur néfaste au maintien des batteries à moyen terme, surtout si les cycles sont fréquents.
  4. Surveiller à l’apparition de cristaux blancs sur les plaques: Elle signale un problème de sulfatation.  Principale cause d’endommagement prématuré de la batterie, elle entraîne des temps de charge plus longs, une réduction de leur durée de vie et une perte de puissance. Elle peut être la conséquence d’un excès d’eau et « se produit en général dans des environnements plus chauds ».

Offre: Super Action Cesab Covid-19

Posted on 26Août

Près de CHF 5000.- de réduction

Jusqu’au 30 septembre 2020, bénéficiez de notre rabais spécial COVID-19 Solidarité sur des modèles de chariots élévateurs de la gamme CESAB électrique et diesel.

Qualité européenne. Garantie 12 mois pièces et M.O. Toutes autres options disponibles au prix COVID-19 Solidarité.

Chariots électriques 3 roues

Pour une manutention efficace

B210 1T – CHF 18 999 HT

B316 1.6 T – CHF 22 220 HT

Chariots électriques 4 roues

Transport et maniabilité

B420 2T – CHF 23 999 HT

Chariots à moteur (diesel)

Résistance longue durée

M315D 1.5T – CHF 19 999 HT

M325D 2.5T – CHF 25 684 HT


Poste de technicien de service pour chariots élévateurs

Posted on 26Août

Nous cherchons un mécanicien déjà expérimenté en la matière ou mécanicien sur machines agricoles, camion, BTP ou voitures, pour des travaux en ateliers ou sur le terrain. Caristes s’abstenir.

Vos fonctions :

  • Travaux d’entretien, de réparation et de service sur chariots élévateurs
  • Assurer la sécurité au travail sur les appareils
  • Représenter l’entreprise à l’extérieur

Nos exigences :

  • Connaissance mécanique, électrique, électronique et hydraulique
  • Expérience pratique de service à la clientèle
  • Francophone
  • Connaissance de l’utilisation d’un PC
  • Permis de conduire (catégorie B)
  • Indépendant et esprit d’initiative

Notre offre :

EES Logistics Sàrl est une entreprise financièrement saine et innovante qui souhaite se construire avec vous sur sa voie de croissance. Nous vous offrons la possibilité de développer davantage votre carrière et vos compétences. Nous offrons des conditions de travail actuelles et des avantages sociaux favorables dans une entreprise à l’atmosphère de travail appréciable. EES Logistics Sàrl dispose d’une large gamme de services et matériels de manutention.

Nous vous remercions par avance de nous faire parvenir votre candidature complète accompagnée d’une photo à info@eeselevateurs.com.


Stockage et sécurité

Posted on 12Août

Le matériel de stockage comme les rayonnages ou les armoires est également soumis à certaines obligations de mise en place et d’entretien.

Les directives fédérales

Différentes bases légales définissent le contrôle et la maintenance des installations de stockage. Dans la même lignée que le droit du travail et la loi sur la sécurité des produits, l’ordonnance pour la prévention des accidents (OPA) explique que « les objets et matériaux doivent être transportés et entreposés de façon qu’ils ne puissent pas se renverser, tomber ou glisser et par là constituer un danger ».

Les mesures à prendre

Parmi les recommandations édictées, la Suva préconise un contrôle et un entretien adéquats des locaux de stockage ainsi qu’une inspection des rayonnages afin d’identifier les potentiels éléments endommagés à remplacer. Afin de garantir la sécurité des installations de stockage, l’institution propose une liste de mesures en fonction du type d’installation.


Formation et manutention

Posted on 15Juil

L’utilisation de machines de manutention nécessite-t-elle une formation des collaborateurs?

Pour des raisons de sécurité, certains équipements ne peuvent être manipulés que par des utilisateurs ayant acquis des connaissances et de compétences spécifiques.

Formation ou instruction?

Selon le type de machine, une instruction des collaborateurs suffit et l’obtention d’un permis n’est pas requis. C’est le cas des engins de manutention de catégorie S comme les transpalettes et gerbeurs. Comme l’explique la Confédération suisse, les chariots élévateurs « présentent des dangers particuliers :

  • lorsqu’ils sont équipés d’un siège conducteur ou d’un poste de conduite et peuvent lever des charges au-dessus de la tête;
  • lorsque l’opérateur conduit avec le poste de commande à une hauteur élevée (hauteur supérieure à 5 mètres). »

Il s’agit des machines dites de catégorie R. Pour les manœuvrer, la détention d’un permis est donc nécessaire.

Le permis de cariste

Composée d’une partie théorique et pratique, la formation sert à la préparation de l’examen de conduite de chariots élévateurs et peut être dispensée sur quelques jours seulement. L’attestation délivrée est valable à vie sur le territoire suisse. Une liste des établissements formateurs est disponible sur le site de la Suva.


Chariots élévateurs et sécurité

Posted on 07Juil

Comment assurer la sécurité des utilisateurs de chariot élévateur? La SUVA revient sur les actions préventives à mener pour limiter les risques.

En 2017, 1741 accidents de chariots élévateurs ont été dénombrés par la SUVA. Leur utilisation requiert une attention particulière où formation des conducteurs et maintenance occupent une place centrale.

9 règles vitales

Compte tenu du danger, la SUVA a mis à disposition de nombreuses informations afin de renforcer la sécurité des collaborateurs concernés. Afin de les sensibiliser et les orienter dans les mesures à prendre, elle a notamment identifié 9 règles vitales. Parmi ces règles, le contrôle régulier des machines est plus que recommandé.

L’influence de la maintenance

Une maintenance adéquate des chariots élévateurs a un impact déterminant sur la sécurité des utilisateurs. « Châssis, freins, direction, mécanisme de levage, dispositifs de sécurité et autres équipements doivent être en parfait état de marche », explique la SUVA. Un processus de contrôle est proposé par l’institution et permet de se prémunir contre les risques d’accidents.


Ergonomie et manutention

Posted on 01Juil

Un espace de travail adapté a un impact positif sur la santé des collaborateurs et bénéficie à la productivité de l’entreprise.

Manipulation de charges et santé

Une bonne ergonomie favorise le bien-être des collaborateurs et évite des désagréments à l’organisation. Il s’agit donc d’adapter l’environnement de travail à l’être humain. La manutention des charges n’échappe pas à ce besoin. Comme le rappelle l’Ordonnance sur la prévention des accidents et des maladies professionnelles, « des équipements de travail appropriés doivent être mis à disposition et utilisés pour lever, porter et déplacer des charges lourdes ou encombrantes, de telle sorte que la manipulation ne porte pas atteinte à la sécurité ou à la santé » (OPA, art. 41).

Anticiper les risques

Afin de prévenir les accidents, il est nécessaire d’évaluer les risques pour la santé des collaborateurs et identifier les mesures potentiellement à prendre. La Confédération met à disposition des entreprises un outil de détermination des dangers lors de la manutention ainsi qu’une liste des solutions (p.22). Des mises en pratique des recommandations concernant, par exemple, le transport de palettes et marchandise ou le travail sur machines et chaîne d’approvisionnement, sont également proposées par notre partenaire Logitrans.


Back to Top